15 mai 2010

terre d'Hermes

soir et nuitle petit jour est lail est présent mais pour combien d années encore (sourirs)je n ai et n attendrais jamais quoi que ce soit d'elle.il est vrais qu'elle est l'idéale féminin parfois petite fille parfois femme fatale mais toujours somptueuse.je la connais si bien sans jamais l'avoir serré contre moi, du petitorteil à la racine de ses cheveux, de ses soupirs et de sa façon de fermer ses grands yeux verts quand elle sent le souffle de son homme..son homme qu'elle aime et qui le lui rend si bien alors... [Lire la suite]
Posté par la-pelle-du-vide à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 avril 2010

plongé pensive

  L air frais et glacé dela mer frappe mon visage. Quelques embruns me brouillent le regard quis accroche fermement aux beautés de ce paysage. Nous laissons derrièrenous, moi et mes compagnons de voyage, la rade de l île Longue la oula cale de radoub immense et austère se situe. elle est la celle quiredonna une dernière virginité au vieux clou rouillé dans le quel nousallons naviguer. Je suis heureux de laisser ce monde par-devers moipour m enfermer quatre mois durant, pour une longue traversée sans plusvoir le jour ni sentir... [Lire la suite]
Posté par la-pelle-du-vide à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 avril 2010

entre père et mère

Bruits hier entre sol et etage en l herbeLes voyances a concurrence miélifèrepépillent ostentatoires a l audacieux séculaire. les nappes lourdes de bulles friandes a la surface des  eaux saumâtre Amarantecrèvent les résineux ambitieux asservis. La grasse terre de misere, brûle en enfersous les dalles de plantigrades mammifères.L'apogée du soleil point dérobé a menti la fracture des humanisés transcende les morts noyés... aussiLe féerique paysage d'hésiope le sage en terre à des lits, se couche en gerbe de... [Lire la suite]
Posté par la-pelle-du-vide à 17:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 avril 2010

Isidor par la lucarne

Un jour viendra ou a la fenêtre il seratL'instant d'après le vent freluquetEn l'ode d'une époque, d'une épopée frissonnera jusqu'a la fin... fin d'année. Le silence est douleurs a l évidencele cris se ferat a la finalité d' une histoire,quand aux restes ils ne suivront qu'une ombre,une ombre emporté... Sur un autre chemin en catimini il trouvera en terre la solitude,la compagne fidèle sur ce cailloux bleu ou il n'eu que le temps d éternuer.La ou l'ombre est passé...   lapelleduvide 2010         ... [Lire la suite]
Posté par la-pelle-du-vide à 17:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 avril 2010

les marches appuyées

^ Les pas feutrés de la maisonnée résonnent,dans le lin seul la batisse fredonne... Elle, dans son antre, toise t elle le noir ?En résilliance de vivre elle a peur du soir. Le vieux chalet soude a l'arc électrique le bleu fond de paysage d'encyclique mensongesréfute et diversifie tout ses puériles ouvrages. Le mas poudreux d'étoles vigoureusespar solides étalements mise sur l'instinct, la charpente ossuaire chrysalide libèrel'amour d êtres en vie sur terre lapelleduvide 2010 ... [Lire la suite]
Posté par la-pelle-du-vide à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 avril 2010

Tété

Au dessus des nuages des visages dessinent la trâme de nos voyages.En dessous les mirages d images percluses en tourbillons démolies... sous les milles et une étoiles de nos périples infinis.En nous ce grave L'abscence qui arraches de silencieux cris...Ne regarde plus cette philosophie comme un dénidécroise tes bras gantés et charnues et accepte le ce monde clos.le charmant prince a foutu l'camp avec la belle aux bois dormant (dixit TÉLÉPHONE), alors cesse de croisé tes mains gantés utilise les a te faire vibrer et aller... [Lire la suite]
Posté par la-pelle-du-vide à 21:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :